Conférence via Zoom sur la construction circulaire de ZRS Architekten und Ingenieure

Résultats du projet de recherche européen RE4 et exemples pratiques

Au Luxembourg, 7,5 millions de tonnes de déchets de construction et de démolition ont été enregistrées pour la seule année 2016 (eurostat 2016). Cela représentait 75 % de la production totale de déchets du Luxembourg cette année-là, ce qui plaçait le Luxembourg à la deuxième place dans l’UE. Le secteur de la construction étant en plein essor, la tendance est à la hausse. Cela est également associé à une perte énorme de ressources sous forme de matériaux et d’énergie, ainsi qu’à un impact significatif sur l’environnement par la gestion et l’élimination des déchets.

La perte de ressources étant un problème à l’échelle de l’UE et les sites de décharge se raréfiant partout, EU Waste Ordonnance vise à réduire de 70 % la quantité de déchets de matériaux de construction non dangereux dans le secteur de la construction, grâce à la réutilisation ou au recyclage.

Dans ce contexte, le projet de recherche RE4 (REuse and REcycling of CDW materials and structures in energy efficient pREfabricated elements for building REfurbishment and construction), financé par l’UE, a été organisé, auquel ZRS Architekten und Ingenieure de Berlin a participé. Le bureau ZRS s’était déjà fait un nom dans le domaine de la construction avec des matériaux de construction naturels, où il estime que la construction avec des matières premières renouvelables, de l’argile ou des matériaux de construction recyclables fera considérablement progresser la durabilité dans l’industrie du bâtiment.

Dans le cadre du projet de recherche FE4, ils ont développé un concept de bâtiment résidentiel à plusieurs étages, recyclable et économe en énergie, basé sur les déchets de construction et de démolition, et ont démontré sa faisabilité avec deux prototypes.

Au début de ses travaux de recherche, le bureau du ZRS a mené des enquêtes sur les différents cycles de vie des éléments de construction ainsi que sur la séparabilité des composants ayant des cycles de vie différents et a développé des concepts de déconstruction correspondants. La flexibilité de la structure du bâtiment dans son utilisation ou son utilisation ultérieure a également été analysée. Le but de leur projet était de concevoir un bâtiment préfabriqué, entièrement réversible, fait de matériaux de construction réutilisés et recyclés. Ils ont également étudié les systèmes de tri des différentes fractions de déchets et ont réussi à augmenter la pureté de tri des déchets minéraux et des autres fractions par imagerie hyperspectrale. Cela leur a permis de produire un béton recyclé dans lequel les agrégats pouvaient être remplacés à 100 % par des matériaux recyclés. Avec les fractions les plus fines (< 2 mm) des déchets de démolition, qui représentent également jusqu’à 5 millions de tonnes de déchets par an (en Allemagne), ils ont développé des matériaux de construction en terre avec 67-87% d’agrégats recyclés. Dans l’ensemble, ils ont réussi à produire 80 % des éléments structurels de leurs bâtiments résidentiels à partir de matériaux recyclés. Après leur premier cycle de vie, les éléments de construction peuvent être réutilisés à 100% et à la fin de leur deuxième cycle, ils peuvent être recyclés à 100%. Comme ils ont utilisé un degré élevé de préfabrication des différents composants dans leur projet, en combinaison avec des joints réversibles, 92 % des coûts normaux de démontage ont pu être économisés. Ce projet de recherche, mais aussi les autres projets mis en œuvre par le bureau du ZRS, montrent ainsi une voie possible pour réutiliser ou recycler les ressources dans le secteur de la construction de manière plus intensive à l’avenir et ainsi économiser des ressources et des déchets à long terme.