Isolation intérieure

L’isolation intérieure est toujours préférée à l’isolation extérieure lorsque la préservation de l’aspect extérieur des bâtiments est primordiale. L’utilisation d’une isolation intérieure peut également être motivée par le manque de zones de dégagement ou par des mesures de rénovation individuelles dans les copropriétés.

L’application d’une couche d’isolation sur la face intérieure du mur extérieur modifie le profil de température et d’humidité dans la section du mur. Par conséquent du point de vue de la physique du bâtiment, l’isolation intérieure n’est pas entièrement sans problème et peut, dans certaines circonstances, entraîner des dommages structurels au bâtiment existant.

Dans le cadre du projet pilote « Isolation intérieure », le bureau de conseil en construction écologique souhaite observer et tester l’isolation intérieure installée pour son comportement en matière de température et d’humidité ainsi que son absence de dommages sur une période de 10 ans.

Le SNHBM a mis à disposition un immeuble d’habitation construit dans les années 1940 à Diekirch afin d’y installer différents types d’isolation intérieure et de les tester de manière comparative pour leur comportement à l’humidité. Ce projet est réalisé en collaboration avec la SNHBM, le Service des sites et monuments nationaux, les planificateurs spécialisés, l’Université du Luxembourg et l’Oekozenter Pafendall.

En même temps, le cabinet de conseil en construction écologique a accompagné une thèse de doctorat à l’Université du Luxembourg sur le thème de l’isolation intérieure en coopération avec l’Administration des Bâtiments Publics et le Service des sites et monuments.

News

Le mercredi 13 novembre 2019, le cabinet de conseil en construction écologique de...
Am Dienstag, den 3. Februar veranstaltete die ökologische Bauberatung des Oekozenter Pafendall...